jeudi 15 septembre 2016

Si j'étais un sport des jeux olympiques.

Afficher l'image d'origine

Vous allez dire "encore", mais oui, je rejoins un tout autre projet. Il va aussi falloir que je songe à écrire des articles plus personnels, mais j'aime relever les défis des autres blogueurs. Et comme le temps me manque, je peux ainsi sélectionner ici et là. L'idée est donnée. Cette fois, il s'agit de portraits chinois, à la manière des "si j'étais, je serais.." autour de différents thèmes. Ce mois-ci, on retourne un mois en arrière pour choisir un sport des Jeux Olympiques.

Si j'étais un sport des Jeux Olympiques, je serais le tennis de table. C'est un sport que l'on voit très peu à l'ordinaire et qui est pourtant si beau. Je trouve très spectaculaires les échanges de balle entre les deux adversaires. Les gestes techniques, la puissance qu'ils mettent dans leurs frappes, scotchent mes yeux à l'écran. Je ne suis pas toute la compétition, mais j'aime y jeter un coup d’œil. Ça vaut le détour ! C'est un sport que j'ai toujours apprécié puisque je l'ai pratiqué quelques années, plus jeune et moins jeune. Je trouve qu'il est très dévalorisé, ce qui est dommage. Il est davantage considéré comme un loisirs que comme un sport. Pourtant, c'est très physique et tactique, croyez-moi !

Je pense que le tennis de table me ressemble puisqu'il se joue en individuel et que je suis assez solitaire. Je n'ai pas besoin des autres pour obtenir mes propres victoires, contrairement au collectif où un mouvement de groupe est indispensable pour aller de l'avant. De plus, mon état d'esprit est un peu cette balle, qui vient et revient. Ma personnalité qui, tantôt est dans les cases, tantôt finit par en sortir. C'est peut-être un peu métaphorique, mais je m'y retrouve dans ces comparaisons.

Je vous laisse avec les images d'un pongiste que j'ai découvert il y a quelques jours aux paralympiques, époustouflant dans son jeu atypique :


Et toi, quel sport des JO es-tu ?


Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du projet Portraits chinois proposé par Melgane.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 13 septembre 2016

Mes meilleurs souvenirs de vacances.

Afficher l'image d'origine

Après quelques semaines d'absence, j'ouvre à nouveau mon journal pour y inscrire ce qui m'a marquée positivement durant l'été :

- M'éloigner des cours et de la fac, pouvoir souffler et me vider la tête.

- Prendre chaque jour plaisir à aller au travail et confirmer que les études doivent se finir au plus vite.

- Etre à l'arrivée du Tour de France.

- Attendre des heures et des heures pour voir des chanteurs sur scène.

- Ces rencontres, de passage.

- La distance, qui confirme l'Amour. Avec un grand A.

- Visiter l'Angleterre pour la toute première fois.

- Voyager seule, et me surpasser.

- Lorsque, à Manchester, une femme m'a accostée dans la rue pour un sondage : "Sorry, I'm french.".

- Et cette autre fois, à la gare, quand ce couple m'a demandé s'il pleuvait dehors et que, vu mon niveau, je n'ai rien compris. Et que la dame, avec son bel accent m'a dit : "Il pleut dehors ?".

- Le week-end à Londres, en amoureux.

- Profiter des moments en famille.

- Les balades de vélo à la campagne.

- Me retrouver et prendre chaque jour conscience que le bonheur est désormais dans mes mains.



Et toi, quels sont tes meilleurs souvenirs de vacances ?

Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du projet Défi listes proposé par Zenopia.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 14 juillet 2016

Dounia-Joy's book club.

Je rejoins un tout nouveau projet. Il s'agit d'un club de lecture que nous concocte Dounia Joy pour les 12 mois à venir. Vous pouvez retrouver ici toutes les informations si vous souhaitez participer à votre tour.


1. Quel lecteur êtes-vous ? Je suis une fausse lectrice. C'est-à-dire qu'il y a des périodes de ma vie où je ne vis que pour la lecture et que j'y consacre la plus grande partie de mon temps libre, et d'autres où j'abandonne complètement les livres. En ce moment, je suis dans l'entre-deux.

2. Quels genres de livres lisez-vous ? Je sais surtout ce que je ne lis pas.. C'est-à-dire de l'historique ou de la science fiction. Après, j'aime autant dévorer des romans que des bandes dessinées. Je lis selon mes envies, selon ce que je découvre sur Booktube ou dans les rayons de la bibliothèque.

3. Quel est votre genre préféré ? J'ai remarqué qu'à une période je lisais beaucoup de Young adult, donc par déduction, Young adult. Ça se lit très facilement et m'encourage quand la panne de lecture me guette.

4. Comment lisez-vous ? Où ? Je lis principalement dans mon lit, dans la voiture lorsque je suis sur le siège passager, ou bien dans un transat l'été pour profiter du soleil.

5. Etes-vous du genre à lire aux toilettes ? Non, cela ne m'est jamais arrivé et je n'y compte même pas.

6. Pour une chronique sur un livre ou une oeuvre, auteur en particulier, que proposeriez-vous ? Je ne comprends pas très bien la question.. Faire une vidéo, écrire un résumé avec les émotions par lesquelles nous sommes passés en tournant les pages, répondre à une série de questions.

7. Comment organises-tu ta bibliothèque ? Je trie tous mes livres par ordre alphabétique. Par contre les poches et grands formats sont mélangés et ça fait un peu désordre.

8. Est-ce que tu donnes, revends, échanges, jettes les livres lus ? Si j'achète un livre, c'est pour le garder ensuite. S'il m'a vraiment déplu, oui, je peux le revendre.

9. Aimes-tu lorsqu'un livre est repris en adaptation cinématographique ? Pourquoi ? Oui car comme je n'ai jamais lu le livre, ça m'évite de le faire et ça me fait gagner du temps. Même si tout le monde dit que les adaptations sont ratées. En n'ayant pas ouvert le bouquin, je ne peux en juger et ça me permet d'apprécier le film.

10. Est-ce que tu cornes et écris sur tes livres ? C'est hors de question d’abîmer mes livres ! Je les garde nickel !

11. Comment choisis-tu un livre ? Au résumé principalement, puis à la couverture..

12. Vous achetez vos livres ou les empruntez en bibliothèque ? Ça dépend. A un moment, j'ai acheté un bon nombre d'occasions et maintenant j'essaie de vider ma pile à lire car ça commence à s'entasser et je ne vois pas l'intérêt d'acheter des livres si je ne les lis pas. Avant, j'allais beaucoup à la bibliothèque mais je n'ai pas reconduit mon inscription pour justement lire mes propres livres.

13. Lisez-vous sur tablette ? J'ai commencé à un moment donné mais je n'y trouvais pas le même plaisir. J'ai donc tout arrêté et ne compte pas m'y remettre.

14. Combien de livres en moyenne lisez-vous par mois ? C'est très variable. Comme je l'expliquais au tout départ, ça peut être beaucoup comme très peu.

15. Aimez-vous lire des nouvelles ? Bof.. Je dois dire que je n'ai quasiment jamais vraiment recherché à m'emparer de ce genre de lecture, mais pourquoi pas m'y mettre à l'avenir..


Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du Club de lecture proposé par Dounia Joy.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 5 juillet 2016

La liste de mes envies.


C'est reparti pour une délicieuse liste regroupant l'ensemble de mes envies. Je ne sais s'il s'agit d'envies du moment ou d'envies pour la vie en général donc je vais faire un mix en écoutant ce qui me tiendrait à cœur dans le court et le long terme.

- Que le fantôme de toute ma vie revienne à moi dans la réalité.

- Poser mes valises dans toutes les capitales européennes.

- Visiter l'Italie entière, pour bercer mon cœur.

- Me baigner sous le soleil de la Méditerranée.

- Etre épanouie avec L'Amoureux, encore et toujours, et grandir à deux.

- Devenir bonne cuisinière.

- Etre chanceuse dans la fin de mes études et que les projets se multiplient.

- Reprendre sérieusement mon blog en mains et renouer avec l'écriture, si essentielle.

- Rencontrer un jour quelques lecteurs.

- Apprendre à jouer au piano et/ou à la guitare.

- Que mon nom marque des histoires, voire l'Histoire.

- Respirer la simplicité et oublier le compliqué.

- Croquer chaque instant de la vie, le sourire aux coins des lèvres.


Et toi, quelles sont tes envies ?

Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du projet Défi listes proposé par Zenopia.

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 12 juin 2016

Ce que j'aime dans ma maison.


Aujourd'hui, nous nous retrouvons pour un second billet du "défi listes". Il permet d'ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure, et plus particulièrement de réfléchir à son chez soi et à toutes ces choses que nous apprécions. Voici donc ce que j'aime dans ma maison :

1. Ma chambre. Parce que c'est mon cocon et mon refuge. J'y passe des heures et c'est la seule pièce de la maison qui n'appartient qu'à moi. Si je devais dresser la liste de tout ce que j'ai traversé dans celle-ci, elle ferait des pages et des pages. Ma chambre est l'endroit qui me tient le plus à cœur. 

2. Ma bibliothèque. Depuis quelques années, je collectionne les livres. Je me suis construite une petite bibliothèque, qui est disposée dans ma chambre. Tous les bouquins sont rangés par ordre alphabétique, ce qui rend des vagues de grandeur entre les grands formats et les poches. J'aime la regarder et la contempler. Je trouve cela apaisant.

3. Mon jardin. Quand les beaux jours sont au rendez-vous, j'aime passer des heures à me reposer sur un bain de soleil, un livre entre les mains. J'aime aussi me baigner lorsqu'il fait chaud dans la piscine. L'extérieur est l'endroit pour prendre du bon temps et se couper de la routine quotidienne.

4. La fraîcheur. Je vis dans une vieille maison. Ce qui est agréable, l'été, c'est que ce n'est pas un four et que cela fait un bien fou lorsque l'on passe la porte pour rentrer. Un bon bol d'air frais.

5. Mes souvenirs. Cela fait plus de 12 ans que j'habite au même endroit, j'y ai donc grandi et je m'y suis construite. J'ai vécu des milliers de choses dans cette maison et pour rien au monde je voudrais m'en séparer.



Et toi, qu'est-ce que tu aimes dans ta maison ?

Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du projet Défi listes proposé par Zenopia.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 2 juin 2016

11 choses positives sur moi.

Après plus de deux mois d'absence, me voilà de retour aujourd'hui pour un nouveau projet auquel j'ai choisi de participer. Il s'agit d'un défi où régulièrement nous devons rédiger autour d'une liste. Le principe me plait énormément étant donné que j'en écris par milliers pour tout et n'importe quoi. J'ai souhaité saisir cette opportunité afin de me réconcilier avec les mots et mon blog, délaissés ces dernières semaines, dans le but de publier de nouveau petit à petit. Le thème de la liste du jour est "11 choses positives sur moi".

1. Je suis sincère. Je crois qu'il s'agit de ma qualité première. Je fuis toujours le mensonge et je ne suis pas dans le faux. Certainement parce que j'ai envie que les gens soient honnêtes eux aussi envers moi. Bien sur, il peut m'arriver de détourner la vérité, mais seulement afin de me protéger ou de protéger quelqu'un. Mais ceci n'est que dans les cas extrêmes.

2. Je suis quelqu'un de confiance. Oui, parce que si je détourne parfois la réalité, c'est pour respecter ce que l'autre me confie. Je n'ai aucune difficulté pour garder un secret, je sais tenir ma langue. Mes amis et ma famille apprécient mon écoute, ma patience et ma compréhension. Je suis très attentive à ceux qui m'entourent.

3. J'ai toujours le sourire. Mon père me l'a encore dit il y a quelques jours. Sur mon visage, se dessine toujours un sourire lorsque je suis silencieuse, lorsque j'écoute. Je ris facilement, et me transforme parfois en petit clown.

4. Je suis fidèle. En amour comme en amitié. Malgré les difficultés, je m'accroche et tente de résoudre les problèmes plutôt que de fuir et d'aller trouver du réconfort ailleurs. Quand j'aime, je suis dans le vrai et mes choix se portent uniquement sur ce que me dicte mon cœur. Je m'investis, qu'importe les prises de tête et suis toujours présente.

5. Je déborde d'idées. J'ai toujours cinquante milles projets en tête, même si tous ne voient pas le jour. Beaucoup de ces idées sont idéalisées et se rapprochent du rêve mais elles m'animent et ce n'est pas un échec qui me blessera car je reste réaliste. Cela me permet aussi de rebondir sur autre chose.

6. Je suis curieuse. Si je déborde d'idées c'est aussi parce que je suis un peu touche-à-tout. Dès que quelqu'un me parle de quelque chose, je m'intéresse. J'effectue quelques recherches et dans la mesure du possible, je pratique ensuite. Par exemple, L'Amoureux est passionné de sport. Et bien depuis que je le connais, je suis une petite partie de l'actualité sportive et je me suis remise au vélo et au fitness.

7. Je suis quelqu'un de calme. Dans mon caractère, je dois dire que je suis très posée et que je suis discrète. Il n'y a que lorsque l'on me pousse à bout que je m'énerve et pour cela il faut vraiment me chercher. Généralement, lorsque quelque chose m'agace, je souffle un bon coup, me pose des questions et privilégie le dialogue.

8. J'arrive toujours à reprendre le dessus. Comme je le disais, j'ai toujours le sourire. Mais malgré les apparences, je suis aussi quelqu'un qui a souvent des baisses de moral importantes. Quand tout va mal, j'ai appris et je sais maintenant saisir les ondes positives qui m'entourent. Et ceci, généralement dans de petits détails. Il suffit d'ouvrir les yeux. Et puis, quand une bonne chose arrive et qu'on reprend espoir, étrangement plusieurs succèdent ensuite.

9. Je suis jeune et active. Par là je veux dire qu'à côté des études je travaille et ne reste pas à glander. Je saisis les opportunités pour me construire un bagage solide d'expériences pour mon avenir. Je pense beaucoup au futur et j'estime que c'est maintenant que je dois me préparer et donner le maximum pour construire des choses plus tard (emploi, vie de famille, etc..).

10. J'ai de multiples facettes. Selon les situations et mon humeur, je reconnais ne pas être toujours la même personne. Je m'adapte et c'est pour moi une occasion de tuer aussi l'ennui. C'est une protection, une coquille ou une carapace que je me construis pour garder la tête haute.

11. Je suis moi. Et ça, je crois que c'est le point le plus important. Après une adolescence de combat intérieur, je me suis trouvée et je m'affirme aujourd'hui telle que je suis vraiment. 


Et toi, quelles sont les 11 choses positives à ton sujet ?

Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du projet Défi listes proposé par Zenopia.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 7 mars 2016

Comment dire je t'aime.


Après des années de vie sentimentale catastrophique, je viens de rencontrer quelqu'un qui, je le pense, me correspond parfaitement et qui ne se joue pas de moi : il me respecte et m'apprécie telle que je suis. J'ai même parfois envie d'en pleurer de bonheur. Cela me change et je me sens en confiance. Je ne vais pas rentrer dans les détails de ce passé chaotique, mais je crois aujourd'hui de nouveau en l'amour et je me repose actuellement sur un petit nuage.

Le début d'une relation suppose alors une multitude de questions et celle qui m'interpelle beaucoup en ce moment est celle du je t'aime. Que signifie t-il et à quel moment décider de prononcer ces quelques mots ?

Dans mon existence entière, je n'ai prononcé qu'à seulement deux reprises un  je t'aime, destiné à mon premier amour. Depuis, je n'en ai pas eu l'occasion, mes relations suivantes ne s'y prêtant pas. Soit ce n'était pas sérieux, soit je préférais terminer l'histoire avant même qu'elle ne prenne sens pour des raisons x et y. Je ne pense pas que ce soit des mots que l'on puisse se permettre d'énoncer à n'importe qui. Par là, je veux dire qu'ils relèvent d'un sentiment d'amour très profond et que ça ne vient pas d'un claquement de doigts sinon on enlève toute part de sincérité. D'ailleurs, les seules fois où j'ai réussi à le dire ce n'était pas sans difficulté. Ils étaient murmurés et non vraisemblablement affirmés. La première fois dans le creux de l'oreille, la seconde droit dans les yeux. Je me souviens de chaque détail, comme quoi, c'était précieux.

Avec L'amoureux nous en discutions par sms l'autre jour. Oui, on s'aime et c'en est une évidence. Par message, il est simple de se l'écrire au quotidien et c'est ce que nous nous sommes fait remarquer. Mais pour ma part, je sais pertinemment que je ne pourrai pas lui dire en face avant un certain moment. Comme il me l'a fait remarquer, il s'agit pour moi d'une étape dans la relation, d'une marque d'engagement. Je souhaite aller le plus loin possible à ses côtés et c'est pourquoi je préfère aussi attendre un peu. Un je t'aime vaut beaucoup. Je veux le lui dire la toute première fois lors d'une occasion spéciale pour que ce moment soit magique et pour qu'il reste gravé dans nos mémoires. Ce n'est pas banal. Je veux apprendre à mieux le connaitre, aussi. Parce que j'ai des sentiments pour lui, ce qui est certain, mais à mes yeux ils ne sont pas encore assez profonds pour pouvoir franchir ce pas. Je veux prendre mon temps et que l'instant soit bien choisi. Je souhaite que mes mots le marque et qu'il s'en souvienne à jamais. 

C'est peut-être idiot de ma part, mais je ne me vois pas lui dire comme je pourrais lui demander le menu du dîner. Avec mes amis, tels qu'ils soient, je ne suis pas non plus du genre à dire je t'aime et pourtant, je sais combien de personnes se le disent presque systématiquement comme un simple "salut ça va?". Je trouve cela dommage que l'on en détache la symbolique et le sens réel. J'y attache certainement trop de valeurs mais pour moi le contraire est inenvisageable. De même, quand on me le dit, je me fais la réflexion : Quel est son sens ? Est-il sincère ? Que vaut-il vraiment ? Un je t'aime vaut de l'or.


Et toi, quelle(s) valeur(s) attaches-tu à un Je t'aime ?

Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 1 mars 2016

Ma p'tite liste de belles chansons.


Vous aviez cru que j'avais déjà abandonné ? Je vous rassure, je suis toujours là ! Le temps me manque ces derniers jours et je sens que les semaines à venir vont être chargées elles aussi. Je ne pense donc pas vous bombarder d'articles avec la fin de mon semestre, mais vous faire un petit coucou de temps à autres. Le projet d'Agoaye va beaucoup m'aider à mon avis.. Aujourd'hui, on se retrouve pour une courte liste comprenant de belles chansons.

1. Lili, Aaron.


2. Come back to me, Les Friction.


3. Count on me, Bruno Mars.


4. Stay, Hurts.


5. Mad world, Gary Jules.


Je m'arrête ici parce qu'une p'tite liste, ce n'est pas 50 chansons non plus. Ça m'a dans tous les cas fait un bien fou de rechercher dans mon passé, les chansons qui ont compté, celles que je considère un peu à part des autres.


Et toi, as-tu de belles chansons à partager ?


Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du projet Un défi ou un écrit proposé par Agoaye.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 18 février 2016

Ce qui me rend amoureuse.


En ce mois de l'amour, j'ai eu envie d'écrire autour de ce sujet et de réfléchir à ce qui me plaisait chez l'autre. Célibataire, je reconnais qu'il me manque parfois un peu de tendresse. Je crois que je fuis plus l'amour que je ne cours après, mais je pense malgré tout que mon attention se porte sur le même genre de personnalités. C'est ce que j'ai pu observer en comparant mes quelques anciennes relations.

Je m'attache très peu au physique. Pour moi la beauté est intérieure. Alors non, je ne cherche pas le beau gosse à me faire tomber par terre comme peuvent le rêver la plupart des filles. Et puis, quand on est vraiment amoureux, qu'importe l'aspect physique, l'autre personne est toujours pour nous la plus belle sur Terre. Ce qui me fait craquer, c'est l'âme et le cœur. Ce que l'autre dégage, son vécu, son histoire. Tout se joue et se détermine sur le feeling il me semble, au travers des communications qui permettent d'apprendre à se connaitre l'un et l'autre. Il faut se donner, s'investir et s'impliquer avant même que la big love ne commence.

J'ai besoin de quelqu'un qui s'exprime correctement. Du peu des relations que j'ai connues, je retiens des personnes douées des mots. Que ce soit dans l'expression, l'orthographe, l'humour et les clins d’œil quotidiens... C'est plus agréable de recevoir des mots doux et des messages de la sorte plutôt que des choses qui sont à peine françaises. Pour moi, c'est aussi un brin de romantisme. Je sais que je suis très à cheval sur ce point-là, mais c'est à mes yeux une marque d'intelligence et de maturité. Je ne veux pas d'un "kéké" (même si je n'aime pas cette expression). Bien sur, j'accepte quelques erreurs ici et là, je ne reste pas focalisée sur le sujet. Il faut, disons, un minimum.

J'apprécie alors les hommes qui écrivent et lisent. Deux passions qui nous sont communes et sur lesquelles il est simple d'échanger au quotidien. Il est primordial d'avoir des points communs, mêmes si les différences sont tout aussi importantes. J'aime apprendre de l'autre, qu'il me fasse découvrir son univers. Si l'on s'en tient aux ressemblances on s'enferme dans la routine et je ne pense pas que ce soit sain pour le bien-être du couple. Il faut du changement de temps en temps, et les divergences favorisent la nouveauté.

Je m'attache lorsque l'on se préoccupe de ce que je peux vivre et ressentir. Me montrer par quelques gestes et attentions que l'on s'intéresse à moi est toujours plaisant, même si je n'aime pas que tout tourne autour de ma personne. Il faut trouver le bon équilibre. J'aime les conversations profondes et philosophiques avec une pointe de psychologie. J'aime que l'on me fasse rire avec des blagues débiles, aussi. Un mec sans humour c'est inenvisageable puisqu'une vie sans sourire ne l'est pas non plus.

En fait, ce qui me rend amoureuse, c'est un tout. Je sais dès les premiers instants si ça ira plus loin que le stade amical ou non. Ça se sent. Je le sens. Ça n'arrive pas tous les quatre matins non plus et c'est pourquoi j'espère malgré tout que mon prince charmant ne restera pas caché encore trop longtemps !


Et toi, qu'est-ce qui te fait tomber amoureux/se ?


Sasha


Cet article a été écrit dans le cadre du projet Un défi ou un écrit proposé par Agoaye.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 février 2016

Liebster Award.

ob_68304b_liebster-award
Galantinee m'a taguée pour le Liebster Award et je l'en remercie pour cette douce attention. Le principe reste toujours le même : énoncer 11 faits me concernant, répondre à ses 11 questions et en poser moi-même 11. C'est parti !

11 faits me concernant :
1. La musique de mon réveil est Ego de Willy William.
2. Je chante comme une casserole.
3. Je suis gauchère.
4. Je peux regarder des séries pendant des heures et des heures.
5. J'ai horreur de ne pas avoir de vernis aux ongles de pieds.
6. Il serait grand temps que j'apprenne à cuisiner correctement.
7. Enfant, je collectionnais les Diddl.
8. Je galère déjà à trouver des idées d'articles.
9. Je ne sais pas marcher avec des talons.
10. J'aime lire.
11. Je suis contente de faire ce tag (facile celui-ci!).

Les 11 questions de Galantinee :

1. As-tu un talent particulier ? Non, aucun. Désolée de te décevoir !
2. Comment imagines-tu ta vie dans 10 ans ? Toute simplinette : un mec, deux gosses, dans une jolie maison. Mais j'ai encore un bout de chemin à faire pour avoir tout ça..
3. Quel est le dernier film/série que tu as vu ? Je me suis fait tous les Malcolm récemment.
4. Quel est le livre que tu aimes le plus ? Il y en a tellement que j'ai appréciés.. Mais je dirai Les yeux jaunes des crocodiles de Pancol.
5. Ton artiste peintre préféré ? Je ne suis pas du tout peinture donc je n'y connais rien.. Je vais donc te répondre Léon, mon ex et ami aujourd'hui, qui se démerde vraiment bien. J'admire encore ses toiles.
6. L'album musique que tu adores ? Le chemin de Kyo, je crois que je ne m'en lasserai jamais.
7. Quelle est la prochaine chose que tu vas acheter ? A manger.
8. Comment aurais-tu aimé t'appeler ? J'ai longtemps eu du mal avec mon prénom peu commun pour ma génération, mais j'ai appris à l'apprécier. Je n'ai ainsi pas d'autre appellation qui me vienne en tête.
9. As-tu déjà manifesté et pour quelle cause ? Non, mais j'aimerais beaucoup le faire, un jour.
10. Quelle qualité aimerais-tu avoir ? Je ne sais pas non plus, j'ai appris à m'aimer telle que j'étais.. Je ne veux rien en plus et rien en moins.
11. Ton principal défaut ? Probablement le fait que je sois têtue.

Mes 11 questions :
1. Quel est ton film préféré ?
2. Présente-moi ta journée cocooning.
3. Un souvenir d'enfance qui t'a marqué(e) ?
4. Économe ou dépensier(e) ?
5. Combien de livres as-tu dans ta bibliothèque ?
6. Quelles chaines Youtube suis-tu régulièrement ?
7. Pourquoi avoir crée un blog ?
8. Anticipes-tu tes articles ?
9. Qu'est-ce qui t'inspire dans la vie ?
10. Qu'aimes-tu regarder à la télé ?
11. Quel voyage rêves-tu de faire ?


Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 février 2016

Petite liste pour mes vacances.


Une petite semaine bien méritée pour ces vacances d'hiver. Depuis Septembre, je cours dans tous les sens. Ce nouveau semestre est pour le moment plutôt calme ce qui m'amène donc vers quelques jours de repos, qui ne sont pas de refus. Pour ne pas trouver les journées longues d'ennui, il m'est essentiel d'écrire une petite liste de choses à faire. La voici :
  • Chercher et trouver un stage pour l'an prochain.
  • Faire le point sur celui que je fais actuellement et commencer la rédaction de mon rapport.
  • Bosser mes cours (un tout petit peu parce que sinon ce ne sont plus des vacances).
  • Ecrire à nouveau, jouer avec les mots.
  • Tourner les pages et lire au minimum deux romans. 
  • Avancer mon challenge séries 2016.
  • Passer des heures dans le canapé, enveloppée sous mon plaid.
  • Colorier des mandalas tout en écoutant de la musique.
  • Tester un masque maison.
  • Réfléchir à des idées d'articles pour le blog.
  • Passer du temps avec ma famille.
  • Sortir voir des amis.
  • Me balader dans les rues désertes et profiter du retour du soleil.
  • Reprendre les ombres chinoises, délaissées depuis quelques mois.
  • Concocter quelques DIY.

Et toi, que vas-tu faire durant tes vacances ? Des idées à me partager ?

Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 9 février 2016

Mon blog en musique.


Je vous reviens cette semaine avec un tag que j'ai monté de toute pièce. J'ai eu envie d'associer mon blog à la musique, de lui donner un peu de rythme et de douceur. Le principe est très simple : il vous faut trouver un titre de chanson commençant par chaque lettre du nom de votre blog ! L'idéal étant de faire découvrir à vos lecteurs des musiques que vous affectionnez particulièrement ou qui collent à l'ambiance générale qui règne sur votre blog. Si vous séchez, vous pouvez bien évidemment mettre le nom de l'artiste au lieu du titre.

J comme.. Je ne suis pas un héros de Daniel Balavoine.


O comme.. One more night d'Alex Goot.


U comme.. Une dernière danse de Kyo.


R comme.. Rambuteau de Lena Luce.


comme.. Nuages de Grégoire.


A comme.. Avec toi d'Axel Tony et Tunisiano.


L comme.. Le paradis blanc de Jeremy Chapron.


D comme.. Demons d'Imagine Dragons.


U comme.. Underwater de Mika.


N comme.. Ne t'en vas pas de Sherifa Luna.


E comme.. Ego de Willy William.


D comme.. Demain de Berry.


I comme.. Impossible de James Arthur.


S comme.. Stay high d'Against the current.


J comme.. J'ai pas le choix de Kenza Farah.


O comme.. One last time d'Ariana Grande et Kendji Girac.


N comme.. N'importe quoi de Florent Pagny.


C comme.. Chasing cars de Snow Patrol.


T comme.. Thinking out loud d'Ed Sheeran.


E comme.. Eternal flame de The Beagles.


E comme.. Envole-moi de Gregory Lemarchal.


L'exercice s'est avéré plus difficile que je ne l'imaginais, mais le défi est réussi !


Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 4 février 2016

Pourquoi je n'aurai pas de ligne éditoriale.


Sur les blogs, il est courant que les auteurs suivent une ligne éditoriale, c'est-à-dire qu'ils se tiennent à un calendrier précis pour leurs publications selon des fréquences, des thèmes, etc.. De mon côté, j'ai choisi d'écrire comme bon me semble, selon l'humeur et l'envie.

Journal d'une disjonctée est un blog amateur et non professionnel. Je n'ai personne derrière pour me dire ce que je dois poster ou non. Je suis libre de m'exprimer sur les sujets que je souhaite. Moi seule décide du contenu, de ce que je désire partager. Je ne suis pas contre les suggestions, bien au contraire, mais le choix final me revient. Si je veux être plusieurs jours sans publier, cela m'appartient et je ne brise en aucun cas la chaîne d'une ligne éditoriale donnée. Parce que si je me dis que je dois poster tel article tel jour, je me sentirai mal si je n'y parviens pas ou que je le fais en retard. 

Par contre, je trouve essentiel de se fixer quelques objectifs divers et de se donner pour les atteindre ou les approcher au plus près. Pour ma part en tout cas. Sinon, j'oublie, délaisse, abandonne. C'est un moyen aussi de faire vivre mes écrits, ça rend un côté amusant. C'est une sorte de jeu que je m'invente.

Bien sur, une ligne éditoriale a quand même l'avantage de fidéliser un lectorat. Si on aborde différents thèmes chaque jour de la semaine (par exemple tous les lundis il y a un article musique, tous les mardi un article cinéma, etc..), certains pourraient venir au moment qui leur convient car ils savent que le contenu les intéressera. Lorsque l'on en n'a pas c'est un peu aléatoire et c'est alors le titre qui attire. De plus, pour l'auteur, il peut être plus simple de s'y retrouver au lieu de partir dans tous les sens. Cela dépend de chacun et de son organisation.

Une ligne éditoriale est pour moi une contrainte. Parfois le manque d'inspiration est présent. Parfois je n'ai pas le temps de me poser tranquillement pour rédiger des articles. Pourquoi avoir un timing ? Pourquoi me forcer ? Ce n'est pas ce que je souhaite véhiculer ici. Tenir un blog est à mes yeux un plaisir, une passion parmi tant d'autres qui m'occupe durant mon temps libre. Lorsque je poste, c'est que l'envie (ou le besoin) se fait ressentir. Je n'écris pas pour écrire. Je le veux vraiment. Je n'ai pas non plus des dizaines et des dizaines d'idées, des sujets sur lesquels je pourrais disserter durant des heures et des heures. Je pense qu'il faut maîtriser sa thématique pour pouvoir s'y tenir et pour pouvoir innover dans le cadre d'une ligne éditoriale. Peut-être que mon expérience future m'engagera vers une nouvelle réflexion. Mais pour le moment, il est clair et net que je ne peux et ne veux m'infliger un calendrier.


Et toi, as-tu une ligne éditoriale ?

Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 3 février 2016

Pourquoi j'ai choisi l'anonymat.


Comme beaucoup d'entre vous je suppose, j'ai choisi de bloguer dans l'anonymat. Je juge utile de faire le point autour de cette question dès le lancement de ce journal puisqu'elle permet de cadrer son devenir. Alors pourquoi me cacher derrière l'écran ?

Si j'ai décidé de ne pas dévoiler mon identité c'est pour pouvoir m'exprimer librement et dire ce j'ai sur le cœur. M'afficher avec mes vrais nom et prénom ne m'est pas venu une seule fois à l'esprit. En ouvrant ce blog, j'ai choisi un pseudonyme : Sasha. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en saurai que dire.. J'aime ses sonorités et je le trouve original. Mes articles seront tous signés ainsi et non pas par mon prénom courant. Je sais qu'en donnant de moi dans mes mots futurs, il sera possible de deviner qui je suis. Et si jamais cela se produit, j'aviserai au moment venu (à mon avis, ce ne sera pas demain la veille et il suffit de s'arranger pour détourner les choses.. J'attends de voir). Pour mes lecteurs, je veux être Sasha. Une blogueuse anonyme. Je ne mettrai jamais une photo de profil montrant ma tête, et quand je parlerai d'où je viens, je me contenterai de "ma ville".

A travers mes écrits, je fuis la réalité. Je me libère de mes maux les plus sombres, mais j'exprime aussi mes mots aux couleurs claires. C'est un autre monde que je m'invente, un monde où je peux respirer, un monde où je peux être vraiment moi. Non pas que j'ai peur d'être jugée. J'assume ce que je suis et ce que je peux penser. Je me moque du regard des autres depuis la longue guerre adolescente que j'ai pu mener. Je n'ai pas honte de dire que dans la vraie vie il m'arrive souvent d'étouffer des humains. Je me sens souvent comme une extraterrestre. Alors en imaginant que des proches puissent me lire, je me sens littéralement bloquée. Bien sur que peut-être le hasard fera que telle ou telle personne de ma vraie vie posera ses yeux par ici, mais ce sera le hasard et cette personne ne saura en rien qui je suis. Pour elle aussi je serai Sasha.

Ecrire un blog, c'est comme écrire un journal intime. Sauf qu'on l'expose à une communauté et qu'on n'est pas seul dans la confidence. C'est du partage. Mais c'est pour moi un partage tout autre puisque globalement on ne connait pas nos lecteurs. Vous vous imaginez, vous, dans la vraie vie, de tourner les pages de votre vie, avec ce que vous gardez au plus profond de votre cœur, devant votre famille, vos amis, etc ? Je ne vais pas non plus vous dévoiler ma vie (très) privée dans mes articles mais ce n'est pas pour autant que je souhaite me dévoiler. C'est un secret que je garde en moi, que je peux aimer et chouchouter au quotidien. Cela me rend plus proche de mon blog et plus forte. C'est ce sentiment qui m'anime. Une excitation intérieure chaque jour que je peux cacher et garder pour moi, rien que pour moi. Ça m'appartient. Je suis quelqu'un de mystérieux et j'ai besoin de ces sensations, si précieuses.
Anonyme, oui. Mais je reste moi. Je ne joue pas de double jeu. Au contraire, c'est dans mes écrits que je me sens en parfait accord avec moi-même. Je pense dégager les mêmes qualités dans le réel et le virtuel même si personne ne peut me le confirmer. Je pense m'exprimer de la même manière, aussi. Je suis en parfait accord dans ma relation à l'autre, dans mes mots, dans mes idées et mes pensées. Ce serait une belle réflexion à approfondir, sûrement, mais ce n'est pas parce que je suis ici Sasha, que ma personnalité en est changée ou que je deviens fausse. Bien au contraire. Ce blog, lui aussi, par bien des manières, me rend vivante à son tour.


Et toi, blogues-tu dans l'anonymat ? 

Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 2 février 2016

Ma liste d'objectifs pour cette première année de blogging.


Comme vous avez pu le lire hier, je ne sais encore où mener ce blog. Cependant, il me semble nécessaire de me fixer quelques objectifs afin de lui donner au fil des mois un peu plus vie et des couleurs par milliers. J'ai en moi ce besoin de poser des mots pour m'investir pleinement et suivre une trame logique et cohérente.

1. Publier au moins 5 articles par mois. L'inspiration n'étant pas toujours présente, j'estime qu'il est essentiel de me fixer un minima en terme de publications et pour ne pas baisser les bras. Je reste dans le raisonnable, puisque cela fait (seulement) un ou deux articles par semaine.

2. Monter des projets seule et à plusieurs. Et si je dis cela, c'est que quelques idées me trottent déjà en tête. J'ai toujours aimé les challenges et les défis, alors en cette première année, vous allez être servis ! On en reparle très vite.

3. Avoir un design qui me satisfait. Je reconnais ne pas trop m'y être penchée avant d'ouvrir les portes de mon journal, j'ai fait dans le plus simple sans me prendre la tête. J'aimerais donc y revenir et m'y attarder un peu plus, même si c'est une véritable galère ( y a toujours un ou deux trucs qui me va pas et au final j'y passe des heures et des heures).

4. Attirer un lectorat régulier et créer du lien. J'aime beaucoup échanger avec les personnes qui me lisent que ce soit par commentaire ou mail. Au fur et à mesure de ce partage, des liens se tissent et je trouve cela fabuleux. Avoir un blog c'est aussi se créer une seconde famille et c'est à travers cette atmosphère que je souhaite écrire.

5. Construire un menu clair. Comme vous pouvez le constater il n'y a pour le moment aucun menu puisque je ne sais encore ce que je vais vous raconter ici. Selon mes futures publications, je vais pouvoir trouver des catégories en voyant les points communs entre mes articles. Je sais que les premières seront un peu brouillons, mais au fil du temps je pourrais réorganiser le tout.

Je pense qu'il ne faut pas non plus une trop grande liste, c'est pourquoi je m'arrête ici. Je veux y aller petit à petit et m'y tenir afin d'être par la suite satisfaite. On revoit tout cela fin Décembre, ensemble.


Et vous, avez-vous des idées d'objectifs lorsqu'on lance un blog ?

Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 1 février 2016

Let's go.


En ce 1er Février, je suis heureuse d'ouvrir les portes du Journal d'une disjonctée. Il s'agit d'un projet qui me tient vraiment à cœur et sur lequel je réfléchis inconsciemment depuis près d'un an. Je l'ai longtemps laissé en suspens pour diverses raisons, mais il m'appelait. La peur au ventre, j'ai fermé les yeux et je me suis laissée guider. Il y a une quinzaine de jours, je me suis décidée à sauter le pas sans même savoir où j'allais. Quelles sont les valeurs que je souhaite véhiculer à travers mes écrits ? Quels sont les thèmes auxquels je veux toucher ? Beaucoup de questions m'ont traversé et me traverse encore l'esprit. Je ne sais pas, mais ensemble, nous avancerons. Aujourd'hui, je lève le voile et mets en ligne mon premier article, bien que toutes les réponses ne soient pas encore toutes claires dans ma tête. J'ai envie de vivre mon blog au présent et qu'il m'emporte vers d'incroyables aventures au fil des jours, des semaines, des mois, et même soyons fous, des années.

Je serai (et nous pourrons bientôt dire "je suis") une blogueuse Humeurs. Je compte vous partager mes états d'âme, mes coups de cœur et mes coups de gueule. Mais j'espère étendre mes ressentis bien au-delà de tout ça en vous partageant des avis divers (musique, cinéma, lecture, par exemple). Tout est en construction, mais je garde mes manches relevées. Petit à petit, au fil des publications, je pourrai davantage décrire le contenu car à cet instant même tout est encore abstrait. Aussi, vous pouvez me donner votre avis et me faire des suggestions à n'importe quel moment.

Vous devez vous demander qui se cache derrière ces mots, mais sachez que j'ai fait le choix de l'anonymat. Mes articles seront signés Sasha, un pseudonyme que je me suis trouvé à l'occasion. Je sais que beaucoup utilisent aussi ce procédé. Je souhaite préserver mon intimité et cela me permettra également de m'exprimer plus facilement. Le mystère se lèvera lui aussi peu à peu à mesure des articles. Pour celui-ci, je vais me limiter au fait que je suis une jeune étudiante et que j'ai la petite vingtaine. Vous apprendrez à me connaitre petit à petit, tout comme je me familiariserai avec mon lectorat.

J'espère que vous passerez de bons moments sur ce journal. Si vous avez quelconques questions, n'hésitez pas à m'en faire part.


Avez-vous des commentaires, idées, suggestions ?

Sasha

Rendez-vous sur Hellocoton !